Le FMI inquiet quant au niveau d’endettement des entreprises

Dans son dernier rapport de stabilité financière, le Fonds monétaire international a insisté aux risques liés au marché de la dette corporate. Il a notamment pointé le niveau très élevé d’endettement des entreprises, une situation exacerbée par un contexte de taux bas. 

Selon le FMI, ces taux bas voire négatifs permettent d’assurer une certaine stabilité à court terme mais pourraient bousculer le marché à moyen terme. Mais les entreprises ne sont pas les seules fautives : l’institution pointe également du doigt les institutions financières non bancaires, au rang desquelles les fonds de pension, les assureurs et les sociétés de gestion d’actifs, qui font également peser un risque sur la stabilité financière. 

La vulnérabilité du secteur est estimée élevée ou moyenne dans 80% des pays suivis par le FMI, soit un niveau similaire à celui observé en 2008. Les investisseurs en recherche de rendement sont en effet de plus en plus enclins à prendre des risques et font gonfler la dette corporate. La crainte du FMI n’est pas tant que ce marché s’effondre, mais plutôt que ces fragilités aggravent une prochaine crise à venir. 

Pour l’institution, les banques ont bien tiré les leçons de la crise de 2009 mais ce n’est pas le cas des institutions non bancaires qui ont investi dans des sous-jacents de plus en plus risqués, à l’image du private equity.

SourceAgefi

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS