Les marchés restent prudents et attendent la ratification de l’accord

Après une timide hausse de l’indice pendant la journée, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,42% jeudi, à 5.673,07 points. L’inquiétude reste en effet palpable. Bien que la nouvelle d’un accord soit positive, les investisseurs savent que la guerre est loin d’être gagnée. 

L’accord trouvé entre Boris Johnson et Jean-Claude Juncker doit encore être ratifié par le Parlement britannique, ce qui est loin d’être assuré. Le parti unioniste nord-irlandais (DUP) a déjà annoncé qu’il voterait contre et les précédentes tentatives de Theresa May se sont toutes soldées par des échecs. C’est donc désormais à Boris Johnson de jouer : il prévoit d’ailleurs de demander aux dirigeants de l’Union de ne plus proposer d’extensions du Brexit afin de forcer les députés britanniques à faire un choix. Il devra pour remporter les suffrages convaincre les députés conservateurs les plus eurosceptiques. 

Le marché des changes à pour sa part bien accueilli la nouvelle. La livre sterling a bondi de 1% à 1,2999 dollars, un niveau qu’elle n’avait plus atteint depuis le mois de mai. Le rendement des obligations d’Etat britanniques a quant à lui bondi à 0,79%.

SourceLe Figaro

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS