Les assureurs s’engagent sur un code d’éthique du démarchage téléphonique

A la liste de la publication d’un avis du Comité consultatif du secteur financier (CCSF) concernant le démarchage téléphonique en assurance, les distributeurs se sont engagés à respecter un certain nombre de bonnes pratiques d’ici à la fin du 1er semestre 2020. Celles-ci relèvent surtout du bon sens. 

Il s’agit premièrement de ne pas rappeler le prospect si ce dernier indique son absence d’intérêt pour l’offre présentée, en plus de ne pas insister pour la lui présenter. Deuxièmement, le recueil du consentement d’un client ne peut pas se faire lors d’un appel à froid mais doit être formulé par écrit. Troisièmement, la communication orale d’un code transmis à un prospect par SMS ne peut être assimilé ni à son consentement ni à sa signature. Et quatrièmement, si le prospect accepte de convenir d’un rendez-vous téléphonique, celui-ci ne peut advenir que au minimum 24 heures plus tard, afin qu’il ait le temps de prendre connaissance des documents pré-contractuels. 

Cet avis a été “approuvé à l’unanimité par les représentants des entreprises et courtiers d’assurance”, a souligné le CCSF. 

SourceAgefi

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS