Brune Poirson défend le label Greenfin et évoque son avenir européen

Interrogée par Décideurs Magazine, la secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire a défendu le bilan du label Greenfin, anciennement TEEC, et évoqué sa possible dissolution dans un futur écolabel européen. 

Pour rappel, ce label est thématique et exclut de nombreux secteurs polluants pour se concentrer sur les secteurs contribuant à la transition écologique et énergétique. Au total, “42 fonds […] détiennent aujourd’hui le label Greenfin, pour des encours totaux proches de 12 milliards d’euros”, détaille Brune Poirson. “Notre objectif est qu’un maximum de fonds en création utilise le référentiel Greenfin pour construire et gérer leur portefeuille.”

Interrogée sur la création d’un label européen, la secrétaire d’Etat poursuit : “La Commission européenne s’est largement inspirée du label Greenfin pour construire ses premières propositions de critères pour ce label.” Et conclut sur la possibilité, si un label européen voyait le jour, que Greenfin laisse “sa place au label communautaire”. 

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS