Les frais du PEA seront plafonnés à partir du 1er juillet 2020

Un décret paru au début du mois de février introduit un plafonnement des frais des PEA et PEA-PME sur différents volets : leur ouverture, leur tenue, les transactions réalisées via les plans et leur transfert. L’objectif de cet encadrement : faire redécoller le plan d’épargne en actions.

C’était une volonté claire de la loi Pacte : rendre plus attractif le PEA, détenu aujourd’hui par 4,7 millions de ménages pour un encours de 92 milliards d’euros. A compter du 1er juillet prochain, les frais d’ouverture seront donc plafonnés à 10 euros, cette somme incluant les frais de dossier. 

Les frais de tenue de compte ne pourront excéder 0,4% par an de la valeur du PEA, majorés de frais fixes par ligne ne pouvant dépasser 5 euros, ou 25 euros pour une ligne hors plateforme de négociation. Les frais de transactions seront pour leur part plafonnés à 0,5% du montant de l’opération en ligne, et 1,2% autrement. Les frais de transfert ne pourront quant à eux pas dépasser les 150 euros.

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS