Après les élections, Powell au centre du jeu

Par Montpensier Finance

Le grand vainqueur des élections américaines est Jérome Powell. Face à un Sénat rétif, le nouveau président américain devra compter sur les progrès des vaccins mais surtout sur la FED pour relancer l’économie.

Comme attendu, Trump ne veut rien lâcher, mais Joe Biden a passé une étape décisive : en attendant l’élection formelle par le collège électoral le 14 décembre et l’investiture le 20 janvier prochain, il est depuis le 7 novembre 2020 et sa victoire annoncée dans l’état- clé de Pennsylvanie, « Président – élu » et s’attache désormais à bâtir l’équipe qui constituera la prochaine administration.

Celle-ci devra jouer serrer. L’élection de l’ancien vice-président d’Obama a été plus difficile que prévu, et ne lui a pas permis de déclencher la fameuse «vague bleue » capable de faire basculer nettement le Sénat dans le camp de la majorité présidentielle. En attendant les deux élections sénatoriales prévues en janvier prochain en Géorgie, ce sont les républicains qui dominent de deux sièges les démocrates dans la Haute Assemblée. Au mieux, celle-ci sera donc partagée à 50-50 pour des deux premières années de mandat.

Le chef de file des sénateurs républicains, Mitch McConnell, l’inoxydable élu du Kentucky, a déjà laissé entendre qu’il n’était pas question de laisser filer les déficits budgétaires –plus de 3000 milliards de dollars déjà prévu pour cette année fiscale- et la dette fédérale –plus de 100% du PIB dès l’année prochaine- au-delà de toute mesure. Autant dire que le très attendu plan de relance et d’investissement supplémentaire devra très probablement se situer bien en deçà des 2000 milliards de dollars espérés avant les élections.

Lire la suite