Les Français se replient sur des placements défensifs

Selon une enquête du Cercle de l’Épargne et d’Amphitéa, pendant le premier confinement, près d’un quart des Français (22% exactement) ont massivement épargné. Des chiffres qui marquent un repli sur des supports d’épargne « de bon père de famille », à savoir l’immobilier et les livrets bancaires, aux dépens des actions.

Les chiffres de cette étude montrent également qu’une courte minorité (4%) a même épargné « beaucoup plus » qu’à l’accoutumée. Ce sont les jeunes de 18-24 ans qui ont été les plus nombreux à épargner (39%). Par ailleurs, malgré l’envolée spectaculaire des actions entamée en mars 2020, ce ne sont pas les actions qui ont attiré le plus les épargnants, mais plutôt l’immobilier locatif (68%), devant l’incontournable assurance-vie (52%). 

Enfin, malgré un taux de rémunération au plus bas, le livret A attire toujours les épargnants. Ce support d’épargne connaît sa plus forte progression chez les 18-24 ans : il est cité comme étant un produit intéressant par 56% de cette classe d’âge. Il gagne aussi du terrain parmi les revenus faibles et chez les personnes qui ne disposent que d’un compte sur livret.

Dernières vidéos

video

Immobilier direct : quelles opportunités aujourd’hui ?

Replay de notre table ronde avec Ewen Delmas (Nue-Pro Select), Mehdi Gaiji (Horizon AM) et Olivier Bernadat (Consultim Groupe)
video

Transition écologique : les gagnants d’aujourd’hui et de demain ?

Replay de notre table ronde avec Alban Préaubert (Sycomore AM), Adrien Dumas (Mandarine Gestion) et Olivier Ken (Ecofi)

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS