L’AMF attend des progrès dans la gouvernance des entreprises

L’Autorité des marchés financiers note dans un récent rapport divers points de vigilance liés à la gouvernance des entreprises. Outre des questions sur les rémunérations en actions, le régulateur invite la Place à assurer une participation et un vote à distance aux assemblées générales.

Pour Astrid Milsan, secrétaire générale adjointe de l’AMF, « si les assemblées 2020 ont pu se tenir, le huis clos a porté atteinte à certains droits des actionnaires, comme la possibilité de poser des questions orales, de déposer des résolutions nouvelles ou encore de révoquer des administrateurs en séance ». Beaucoup de sociétés n’ont pas précisé les critères de composition du bureau, voire n’ont pas sollicité les actionnaires, selon le rapport.

Dans le cadre de son examen annuel sur les rémunérations des dirigeants, l’AMF s’étonne également que la rémunération variable de long terme en actions soit attribuée même en cas de vote négatif des actionnaires. Les ratios publiés cette année montrent une très large disparité, notamment due à la prise en compte, ou non, de la rémunération de long terme.

SourceAgefi

Dernières vidéos

video

Les teasers de l’Université 100% digitale de Nortia !

Rendez-vous les 19-20-21 janvier pour échanger sur l’actualité 2021 en direct sur le plateau de Groupe TF1. Pour consulter...
video

CGP : comment adapter son cabinet dans la crise ?

Replay de notre table ronde avec Michel Mancuso (Millesime Patrimoine), Stéphane Rudzinski (Rhétorès Finance) et Fabien Appéré (FAP Invest)

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS