Un ISF temporaire pour aider les victimes de la crise est-il à l’étude ?

L’ancien patron de la SNCF Louis Gallois propose un « impôt temporaire de solidarité » sur les plus hauts revenus, afin de financer l’aide aux Français les plus touchés par la crise, notamment les jeunes. Un discours qui trouve de l’écho auprès de plusieurs économistes et dirigeants politiques.

Une position pourtant à contre-courant du credo de Bercy qui, depuis près d’un an, répète qu’il n’est pas question d’augmenter les impôts pour financer la sortie de crise ! Le gouvernement espère y échapper en misant massivement sur l’amélioration de la situation sanitaire et la relance économique permise par l’utilisation de la « surépargne » (près de 120 milliards d’euros) emmagasinée par les Français au cours de la crise.

La proposition de Louis Gallois vise à augmenter les taux d’imposition sur les tranches les plus élevées « pendant 2 ans par exemple » non pas pour financer la dette, mais pour soutenir directement les plus impactés par la crise, notamment les jeunes.

SourceMoney Vox

Dernières vidéos

video

SCPI et OPPCI : état des lieux et opportunités

Replay de notre table ronde avec Jacques Servolin (WiseAM), Inès Dias (Sogenial) et Franck Inghels (Inter Gestion)
video

Gestion thématique – Innovation : reste-t-il du potentiel en 2021 ?

Replay de notre table ronde avec Guy de Blonay (Jupiter AM), Stéphane Camy (Claresco Finance) et Thomas Roubach (Franklin Templeton)

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS