L’analyse fonds par WiseAM : Acatis Gané Value Event

Par WiseAM

Contexte de marché

Gestion flexible, ou capacité du gestionnaire à davantage faire profiter à l’investisseur des phases haussières qu’il ne l’expose lors des périodes de baisses… Sur les 10 dernières années, peu de gestions flexibles sont parvenues à remplir cet objectif avec autant de régularité.

En misant depuis fin 2017 avant tout sur les actions, ACATIS GANÉ Value Event se démarque sensiblement de nombre de ses pairs qui combinent expositions aux marchés de taux et d’actions dans la construction de leurs allocations flexibles. Un positionnement particulièrement adapté au contexte des dernières années compte tenu de la disparition progressive des rendements obligataires. En combinant la recherche de valeurs décotées et le recherche d’un « event » (catalyseur) l’équipe de gestion parvient de plus à performer dans des phases de marchés très différentes.

Comme nous le verrons ensuite, le fonds ACATIS GANÉ Value Event a une nouvelle fois réalisé un parcours appréciable pendant la crise sanitaire de 2020, notamment lors de la remontée des marchés.

Process et positionnement du portefeuille :

Co-fondé en 2007 par Uwe Rathausky et J. Henrik Muhle, le fonds ACATIS GANÉ Value Event s’est peu à peu imposé ces dernières années comme un véhicule incontournable parmi les « fonds flexibles » de la place. Les gérants se revendiquent eux même comme adeptes de la stratégie « value » et s’inspirent principalement de l’approche de Warren Buffet.

Comme évoqué en préambule, le fonds ACATIS GANÉ Value Event privilégie depuis plusieurs années les actions comme moteur de performance. Peut-être trop exposés au début de la crise sanitaire de l’aveu même des gérants (66,86% d’exposition nette à fin janvier 2020), le fonds a surtout considérablement profité du puissant rebond des marchés actions entamé mi-mars 2020. Les gérants ont ainsi utilisé la marge de manœuvre restante pour augmenter l’exposition du fonds dès le mois de mars (75,6% d’exposition nette au 13/03, 84% dès la fin du mois !). Il est par la suite resté exposé sur sa borne haute historique dans les mois qui suivirent (80% en mai). Les gérants étaient surtout nettement exposés aux valeurs « stars » de 2020… A savoir les mastodontes technologiques tels que Amazon ou Alphabet.

Au plus fort de la crise sanitaire, l’équipe de gestion a très rapidement su tirer profit du contexte en identifiant les moteurs de performances à venir (delta du rendement entre les actions et les obligations qui devaient amener les investisseurs à privilégier ces premières, impact des mesures de relance monétaire et fiscale sur les classes d’actifs et la psychologie des intervenants). Une grille de lecture qui aura permis à l’équipe d’initier des positions à des prix attractifs sur des valeurs comme SAP, Wix.com ou Allianz (acheté courant mars). En se concentrant, comme le veut le process, sur les modèles d’entreprises les plus solides, l’équipe de gestion a su privilégier les titres qui ressortiront finalement grandis de la crise sanitaire.

A l’heure actuelle, l’équipe continue de déceler de la valeur au sein des marchés actions et maintient en ce sens l’exposition nette sur des niveaux relativement élevés (74% à fin janvier). Une exposition qui continue de faire la part belle aux USA (30%) et à la tech (25%), tout en diversifiant à travers une exposition significative à l’Allemagne (24% du portefeuille) et au moyennes capitalisations (17,30%).

Lire la suite