Le fonds souverain norvégien a engrangé plus de 100 milliards d’euros durant la crise

Le plus important fonds d’investissement étatique au monde a tenu une performance de haut rang avec +10,9% en 2020, soit 104 milliards d’euros, après avoir perdu 3,4% au premier semestre. Le fonds s’est principalement appuyé sur ses recettes pétrolières et sur le rebond des actions pour atteindre un encours de 1.075 milliards d’euros, soit 200.000 euros par habitant.

Très diversifié vers l’international, le fonds souverain norvégien a des investissements de près de 60 milliards d’euros (actions, dette, immobilier) en France, faisant de cette dernière sa cinquième destination avec 5,4% de ses capitaux, juste derrière l’Allemagne (5,6%). À l’heure actuelle, la poche actions du fonds représente 73% du total de ses capitaux et lui a rapporté 12,1%. Assez logiquement, ses plus fortes participations concernent les grandes valeurs technologiques américaines comme Apple, Microsoft, Amazon, Alphabet et Facebook qui lui ont rapporté 42% en 2020.

Au plus fort de la crise du Covid-19, le fonds a automatisé au maximum sa gestion de portefeuille pour en limiter les coûts et démultiplier les capitaux. C’est pourquoi près de 96% des 30 millions de transactions financières et boursières réalisées en 2020 l’ont été de manière automatique, à l’aide de programmes informatiques.

SourceLes Echos

Dernières vidéos

video

Zoom sur 3 thématiques : Big Data, Tech et Infrastructures

Replay de notre table ronde spéciale Gestion Thématique avec Jacques-Aurélien Marcireau (Edmond de Rothschild AM), Gilles Sitbon (Sycomore AM) et Benjamin de...
video

Contexte & perspectives macro et marchés financiers

Replay de notre table ronde spéciale perspectives marchés avec Jean-Jacques Friedman (Vega IM), Matthew Morgan (Jupiter AM) et Gilles Etcheberrigaray (Invest AM)....

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS