L’Allemagne soutient la révolution fiscale proposée par les États-Unis

Afin de lutter contre les pays qui tentent d’attirer les entreprises sur leur territoire en faisant miroiter aux sociétés des taux d’imposition toujours plus faibles, les États-Unis viennent de proposer une harmonisation internationale de la fiscalité des sociétés. Une idée considérée comme une « très grande avancée » par l’Allemagne.

C’est effectivement le sentiment qui se dégage des propos du ministre des Finances Olaf Scholz, qui estime même possible un accord sur ce sujet dès cette année. Une véritable « percée » et avancée selon ce dernier pour laquelle plaide également la France de longue date.

Les deux pays sont de fervents partisans des vastes négociations fiscales en cours sous l’égide de l’OCDE. Mais derrière cette proposition, il y a également la volonté assumée de pouvoir enfin d’adopter un système international pour taxer les géants du numérique. Des multinationales trop souvent exsangues d’imposition grâce à des subtilités et optimisations fiscales.

Dernières vidéos

video

Zoom sur 3 thématiques : Big Data, Tech et Infrastructures

Replay de notre table ronde spéciale Gestion Thématique avec Jacques-Aurélien Marcireau (Edmond de Rothschild AM), Gilles Sitbon (Sycomore AM) et Benjamin de...
video

Contexte & perspectives macro et marchés financiers

Replay de notre table ronde spéciale perspectives marchés avec Jean-Jacques Friedman (Vega IM), Matthew Morgan (Jupiter AM) et Gilles Etcheberrigaray (Invest AM)....

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS