Bercy serait favorable à l’annulation d’une partie de la dette des entreprises

Alors que la troisième vague du Covid bat son plein en France, Bruno Le Maire préfère anticiper l’inévitable : annuler ou étaler au cas par cas la dette d’entreprise. Un nouveau cap encore jamais franchi pour assurer le redressement de l’économie, alors que de premiers signes inquiétants interviennent sur le front des défaillances.

Selon Altares, 80% des entreprises qui se présentent devant les tribunaux sont directement liquidées, du jamais vu depuis 20 ans ! Un signal inquiétant alors même que l’État n’a pas encore ralenti son soutien à l’économie.

L’endettement des entreprises ne cessant de gonfler, le ministre des Finances envisage donc des annulations ciblées de dette pour le secteur privé. À première vue, l’effort serait partagé entre l’État (via la remise de charges), et les créanciers privés (notamment, dette bancaire).

Bruno Le Maire a fait savoir qu’il proposerait d’ici peu un dispositif de concertation et de conciliation qui doit permettre de proposer une solution sur mesure à toutes les entreprises qui se heurtent au mur de la dette.

SourceLes Echos

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS