L’AMF veut mieux accompagner l’actionnariat individuel

Pour la présentation de son rapport annuel 2020, le président de l’AMF, Robert Ophèle, a rappelé que l’autorité a « une responsabilité toute particulière vis-à-vis des non professionnels qui se lancent dans l’investissement ». Une mission d’autant plus importante après la montée en puissance de l’actionnariat constatée durant l’année 2020 et le niveau record déjà atteint au premier trimestre 2021.

Cette participation croissante des particuliers a représenté 400.000 nouveaux investisseurs en France en 2020 pour 60 millions de transactions enregistrées, contre 25 millions les années précédentes. La typologie de l’actionnaire est également changeante avec des investisseurs plus jeunes, plus actifs sur les marchés et plus enclins à la prise de risque. Le président de l’AMF tient d’ailleurs à alerter contre cette prise de risque notamment par le recours à des instruments à fort effet de levier et à ne pas céder par ailleurs « à la magie du zéro commission, qui est une illusion ». L’AMF entend enfin renforcer la pédagogie et la qualité des conseils qui sont donnés aux clients ».

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS