Par Carmignac

Impossible d’y échapper : les mégadonnées sont vouées à croître toujours plus. Chaque minute, 200 millions de courriels sont envoyés, 4 millions de recherches sont faites sur Google, 300 000 tweets sont postés et 2,5 millions d’éléments sont partagés sur Facebook. 90 % du volume total des données à l’échelle mondiale ont été créées ces deux dernières années. L’information est le pétrole du XXIe siècle, et l’analyse des données en est le moteur à combustion.

Comment certaines entreprises en bénéficient-elles ?

  • En les stockant : cette faramineuse multiplication de données engendre des besoins de stockage croissants, que ce soit dans des centres de données locaux ou sur des serveurs propres à l’entreprise (« private cloud »).
  • En s’en servant pour améliorer l’expérience client, optimiser la prise de décision et perfectionner la gestion du risque. La banque américaine Capital One utilise un logiciel pour suivre en temps réel d’importants volumes d’opérations par carte de crédit réalisées par ses clients afin de prévenir la fraude.
  • En développant la qualité de l’IA : les volumes de données se traduisent par des avantages croissants pour n’importe quelle entreprise sachant monter en régime en matière d’IA (internet, logiciels, paiements, véhicules autonomes).

Le saviez-vous ?

David Older et son équipe utilisent l’analyse des mégadonnées pour mieux cerner le comportement des consommateurs. Web scraping, panel de cartes bancaires et enquêtes auprès des consommateurs leur fournissent des informations sur les sociétés et les aident à se forger une opinion différente de celle du consensus.

La question réglementaire

L’usage des données collectées, en particulier la vente de données personnelles à des fins de ciblage publicitaire, pose plusieurs questions. Facebook, mais aussi Google, tous deux très actifs dans la publicité, sont surveillés de près.

Le durcissement de la réglementation est inéluctable. Les entreprises devront inévitablement adopter des systèmes plus fiables de gestion, de transparence et de contrôle de l’usage des données. Nettement plus efficace que les formes de publicité non ciblées, nous pensons que le ciblage publicitaire n’empêchera pas les principaux acteurs du secteur de prospérer, même face à l’obstacle que représentent les mesures de protection de la vie privée.

Les données : un monde d’opportunités pour Carmignac Investissement

Centres de données et serveurs externes

Le stockage de données sur des serveurs externes (« cloud computing ») représente le principal moteur de croissance du secteur des nouvelles technologies. Bien que ce système soit déjà très répandu, les dépenses totales consacrées au cloud public s’élevaient à 233 milliards de dollars en 2019, soit moins de 20 % des 1 500 milliards de dollars que les entreprises consacraient aux nouvelles technologies. Le potentiel de croissance est donc considérable, sachant que les entreprises vont investir davantage dans des projets de transformation numérique. Aujourd’hui, Amazon et Microsoft sont les principaux fournisseurs d’infrastructures cloud. Le marché chinois des centres de données devrait dépasser 36 milliards de dollars d’ici à 2025, ce qui nous incite à investir dans des centres de données géants comme GDS ou Chindata.

Logiciels :

Les entreprises dépendent de plus en plus de logiciels qui les aident à trier toutes ces données.

  • Elastic est le numéro un du marché de la recherche en ligne. Son logiciel de moteur de recherche sert à un large éventail d’applications, telles que la recherche sur le site d’eBay, les recherches géospatiales pour Uber ou le rapprochement des profils sur Tinder.
  • Salesforce est à peu près cinq fois plus gros que son plus proche concurrent dans les systèmes en ligne d’amélioration de la productivité des ventes et de service client. Grâce à son vaste portefeuille d’actifs cloud, la société est mieux placée que la concurrence pour gagner des parts de marché.

Usage des mégadonnées dans les différents secteurs

Une fois stockées en lieu sûr et analysées, les données permettent aux entreprises d’améliorer leurs performances.

  • La supériorité de Netflix réside dans son système de programmation guidée par les données, l’une des clés de son succès. Ce système exploite les données de 190 millions d’abonnés, parmi lesquelles plus de 6 millions de recherches par jour, le pourcentage de séries visionnées jusqu’au bout, les comportements en matière de navigation et de défilement, 8 millions de notes attribuées aux contenus chaque jour, etc.
  • Les sites de commerce en ligne comme Amazon ou MercadoLibre personnalisent l’ensemble de l’expérience d’achat en s’inspirant des commandes passées et de l’historique de navigation.
  • Avec des milliards de données sur vos goûts et vos habitudes, les acteurs de réseaux sociaux comme Facebook/Instagram aident les entreprises à commercialiser leurs produits et services de manière ciblée, tout en contrôlant leur image de marque.

La création massive de données est soutenue par un monde toujours plus numérisé. Nous voulons être investis à la fois dans les entreprises qui les stockent, compte tenu de leur taux de croissance exponentiel, mais aussi dans celles qui les exploitent pour optimiser leur activité et améliorer l’expérience client. Il existe encore un potentiel inexploité, notamment dans le secteur des soins de santé, où l’introduction de l’utilisation du big data devrait améliorer considérablement la vie des patients. Notre exposition au « big data » englobe les centres de données, les logiciels ainsi que les acteurs de l’intelligence artificielle, et représente environ 15% du portefeuille de Carmignac Investissement.

DÉCOUVRIR CARMIGNAC INVESTISSEMENT