Covid : l’Île-de-France a le plus souffert lors du premier confinement

S’il est indéniable que toutes les régions de l’Hexagone ont été touchées par une baisse de leur activité économique entre mars et mai 2020, l’Île-de-France est le territoire le plus touché, avec une chute de 19% selon l’Insee, contre 15% pour le reste de la France.

La baisse n’a épargné ni les petites sociétés ni les grandes, rapporte l’Institut : 38% des entreprises ont enregistré une perte de chiffre d’affaires supérieure à 50%. À l’extrême opposé, un peu moins de 6% ont connu un développement de leur activité.

La raison majeure à ces difficultés réside dans la fermeture des frontières. Cela a entraîné une baisse massive des exportations impactant ainsi le chiffre d’affaires de l’industrie francilienne, notamment automobile et aéronautique. Le secteur des transports collectifs a également souffert, avec un effondrement du trafic aérien international de 23% en Île-de-France. Par extension, la baisse du tourisme a fait chuter le secteur de l’hébergement qui a connu une baisse de 55% des activités. Même son de cloche avec la restauration qui a connu une chute de 39%, contre 33% dans le Sud-Ouest.

Dernières vidéos

video

Allocations : comment positionner les portefeuilles avant l’été ?

Avec Stéphane Vonthron (JP Morgan AM), David Mellul (Varenne Capital) et Raphaël Thuin (Tikehau IM). Animé par Stéphane Van Huffel (Netinvestissement.fr)
video

Gestion obligataire : perspectives et opportunités du marché

Avec Christophe Tapia (Sunny AM), Eliezer Ben Zimra (Carmignac) et Akram Gharbi (La Francaise). Animé par Stéphane Van Huffel (Netinvestissement.fr)

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS