La Banque de France livre son étude sur la santé des entreprises françaises

Après avoir passé au peigne fin le bilan et le compte de résultat de plus de 200.000 sociétés, la Banque de France en tire aujourd’hui plusieurs enseignements. L’institution évalue ainsi à un peu plus de 6 % les sociétés qui pourraient connaître des difficultés avec l’arrêt des dispositifs d’accompagnement.

Tout d’abord, 7 % de l’échantillon étudié a été volontairement écarté, car jugé comme étant déjà trop en difficulté avant la crise du Covid ou au contraire ayant abordé la pandémie avec une situation financière très solide leur permettant d’absorber le choc. Pour le reste, les derniers travaux de l’institution montrent que 14 % des entreprises ont subi à la fois une hausse de leur endettement et une baisse de leur trésorerie. C’est évidemment les secteurs de l’hébergement et de la restauration qui sont le plus touchés, de même pour les métiers des arts et des spectacles.

Pour autant, chiffres à l’appui, la Banque de France se veut rassurante avec une dette nette des sociétés non financières qui reste contenue sur les deux dernières années et des trésoreries globalement stables ou en hausses. De quoi rester optimiste quant à leur capacité à rebondir sur le long terme.

SourceLes Echos

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS