Le rebond du marché des SCPI se confirme sur ce premier semestre

Selon l’Association française des Sociétés de Placement immobilier et l’Institut de l’épargne immobilière & foncière, les chiffres des supports immobiliers non cotés restent très positivement lors de ce deuxième trimestre. Les SCPI ont ainsi attiré 1,9 milliard d’euros, soit une hausse de 16% par rapport au trimestre précédent.

La pierre papier connaîtrait-elle sa sortie de crise ? En tout cas, les SCPI renouent avec leur rythme d’avant crise. Pour Jean-Marc Coly, président de l’Aspim, « si la reprise est plus difficile pour certains gestionnaires adossés à des groupes bancaires, la plupart des réseaux ont déjà retrouvé les niveaux de collecte d’avant crise sanitaire ». Plus précisément, les SCPI « bureaux » continuent de capter la majorité des flux devant les SCPI « santé et éducation » et les « diversifiées ». À l’extrême opposé, les SCPI commerces plafonnent toujours à 2% et les SCPI en hôtellerie et tourisme ne redécollent toujours pas.

En revanche, le marché des OPCI fait grise mine. La collecte s’est effondrée à 49 millions d’euros, alors qu’elle atteignait 190,6 millions d’euros au premier trimestre à la faveur du lancement de deux nouveaux produits, qui avaient attiré 49 millions d’euros.

Dernières vidéos

ÉCO & PATRIMOINE

ACTEURS & PRODUITS