Affaire des manuscrits Artecosa : les dirigeants condamnés

05/07/2022

Une étape importante vient d'être franchie dans les méandres de l'affaire Artecosa, spécialiste des manuscrits anciens. Une affaire qui a fait plus de 2.000 victimes pour des placements financiers d'une société souvent dépeinte comme la « petite soeur » d'Aristophil.

Cette société proposait à ses clients, via des conseillers en gestion de patrimoine ou investissements financiers, d'investir dans des œuvres d'art de collection (lettres, manuscrits, documents autographes et photographies anciennes) moyennant une rentabilité entre 5 et 7,5 % annuelle au terme d'une période de 5 ans. Malheureusement les promesses furent non tenues. En effet, Artecosa voit son activité ralentir considérablement et ne peut racheter aux investisseurs les œuvres aux conditions initialement prévues.

Dans cette affaire, deux éléments ont été déterminants pour le tribunal. Le consentement et la souscription des investisseurs reposaient sur une expertise qui a été réalisée dans le seul intérêt d'Artecosa et sur une garantie bancaire qui s'est révélée fausse. Le tribunal correctionnel de Paris a ainsi retenu la responsabilité pénale de la société Signatures, anciennement Artecosa, de ses dirigeants et d'un complice, salarié du Crédit Agricole Île-de-France.

SOURCE Les Echos



Zoom Invest est la plateforme dédiée aux conseillers en investissements financiers. Ils y retrouvent l’actualité des marchés financiers, des produits, du patrimoine et des acteurs de la Finance. Les informations disponibles sur le site ont un caractère exclusivement indicatif. Elles ne constituent pas une incitation à investir et ne peuvent pas être considérées comme des conseils d’investissements. Elles ne représentent pas non plus des offres de produits ou de services pouvant être assimilés à un appel public à l’épargne, ni à des sollicitations à l’achat ou à la vente d’OPCVM ou de tout autre produit d’investissement. Zoom Invest ne saurait être tenu responsable de toute décision d’investissement fondée sur une information mentionnée sur le site.