ETHENEA : Atterrissage en douceur pour l'économie en 2023 ?

Analyse

09/03/2022

Une répétition de la stagflation des années 1970 semble peu probable, néanmoins, l'environnement actuel présente plusieurs risques que nous ne devons pas sous-estimer. La piste pour un atterrissage en douceur de l'économie en 2023 nous semble relativement étroite.

L’environnement actuel caractérisé par une croissance modérée et une inflation durablement élevée fait peser des risques considérables sur la croissance mondiale tout en plaçant les dirigeants politiques dans une situation inconfortable. Une inflation durablement élevée peut entraîner un durcissement des conditions financières ainsi qu’un ralentissement de la dynamique de croissance en limitant la production et en ébranlant la confiance des consommateurs. Toutefois, un durcissement préventif injustifié de la politique monétaire pourrait étouffer la reprise économique sans parvenir à limiter les pressions inflationnistes causées par les coûts.

En 2020, le choc de la pandémie a porté un coup brutal à l’inflation et à la croissance qui se sont effondrées de concert. Les réactions politiques d’une ampleur inédite ont empêché une récession mondiale et favorisé une reprise très rapide et inhabituelle. Toutefois, le puissant rebond de la demande globale n’a pas pu être compensé par une offre restreinte, si bien que l’économie connaît aujourd’hui une phase d’adaptation difficile.

Le déséquilibre entre l'offre et la demande mondiales a engendré des pressions inflationnistes étonnamment résistantes. Cependant, la croissance économique est robuste, les taux de chômage sont proches ou inférieurs à leurs niveaux pré-pandémiques, et la menace d'une récession imminente nous semble minime. Après le fort rebond de l'économie mondiale en 2021, le FMI prévoit une croissance saine, supérieure à la tendance, de 4,4 % pour 2022.

En novembre dernier, la Fed a commencé à réduire sa politique exceptionnellement accommodante et a adopté une position résolument plus ferme en décembre, ce qui laisse entrevoir une accélération du rythme de normalisation pour 2022. Si certains économistes estiment que la Fed a attendu trop longtemps pour réagir, cette dernière a clairement indiqué qu'elle aura recours à tous les outils politiques disponibles pour éviter que les pressions inflationnistes ne s'installent. Le comportement récent en matière d'anticipations d'inflation (mesuré par le point mort d'inflation du Trésor américain à 10 ans) est rassurant quant à la crédibilité de la Fed dans sa lutte contre l'inflation.

Un environnement inflationniste très incertain à court terme

La stagflation des années 1970 découlait d'une combinaison unique d'erreurs de politique et d'un changement historique du système monétaire international, accompagnée de deux crises pétrolières majeures. Les récentes pressions inflationnistes résultent principalement des mesures de relance sans précédent prises à l'échelle mondiale pour faire face à la pandémie de Covid-19. La forte reprise de l'activité économique, la hausse des prix de l'énergie et les inadéquations inhabituelles entre l'offre et la demande liées à cette pandémie devraient s'estomper progressivement une fois que l'économie mondiale se rééquilibrera et que les perturbations inhérentes à la pandémie seront absorbées.

Des sondages récents signalent que les pénuries d'intrants et les perturbations de la chaîne d'approvisionnement culminent et se stabilisent progressivement à mesure des progrès réalisés dans la lutte contre la pandémie, et que les prix plus élevés stimulent les investissements dans les capacités de production.

Nous constatons un resserrement du marché du travail dans certains pays, mais rien n'indique clairement que les pressions inflationnistes engendrent des « effets de second tour » et se traduisent par des augmentations de salaire généralisées. Le marché du travail devrait progressivement se rééquilibrer avec l'amélioration de la situation sanitaire, et les pénuries de main-d'œuvre pourraient même contraindre les entreprises à accélérer le processus d'automatisation.

L'environnement inflationniste à court terme est très incertain mais peu de signes laissent présager une répétition de la Grande Inflation des années 1970. L'inflation est plus persistante que prévu il y a quelques mois, mais la situation actuelle ne pointe pas vers un changement de la dynamique de l'inflation à long terme. Le processus de normalisation des banques centrales a commencé et contribuera à freiner l'inflation en régulant la demande globale, tandis que la résorption progressive des pénuries d'approvisionnement et des goulots d'étranglement devrait permettre de réduire les pressions inflationnistes liées aux coûts.

Des défis considérables en vue

Même si un retour de la stagflation des années 70 est peu probable, l’environnement actuel comporte des risques qui ne doivent pas être sous-évalués.

Les risques inflationnistes suivent une tendance relativement haussière et pourraient se matérialiser si le déséquilibre entre l’offre et la demande se maintient plus longtemps que prévu. Plus les difficultés du côté de l’offre persistent, plus le risque est grand que celles-ci entraînent des effets de second tour et des pressions inflationnistes plus structurelles limitant la croissance économique.

Les anticipations de hausse rapide de l'inflation et le risque de spirale salaires-prix pourraient conduire les banques centrales des économies avancées à un resserrement monétaire trop agressif, ce qui pourrait entraîner une volatilité accrue des marchés et faire retomber leurs économies en récession.

Le conflit en Ukraine, ainsi que les sanctions américaines et européennes qui en découlent, augmentent la pression sur les prix des matières premières et de l'énergie et entraîneront un ralentissement de la croissance économique. L'économie mondiale est frappée par un choc simultané du côté de l'offre et de la demande qui va fragiliser la croissance économique et accentuer les pressions inflationnistes, augmentant ainsi considérablement les risques de stagflation. Les banques centrales seront confrontées à un exercice d'équilibre encore plus difficile et devront probablement réévaluer attentivement leurs plans de normalisation ambitieux.

La piste pour un atterrissage en douceur de l'économie en 2023 nous semble relativement étroite. Pour cela, il faudra combiner une expansion économique modérée, un retour progressif de l'inflation vers son objectif et un ajustement régulier de la politique monétaire. Les banques centrales devront faire preuve de flexibilité et l'action politique devra dépendre des données, être proportionnée et faire l'objet d'une communication adéquate pour éviter de revenir à la croissance terne précédant la pandémie.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE, il ne s’agit pas d’un document officiel.

Nous attirons l’attention sur le fait que l’ensemble des données et informations que nous avons mises à votre disposition ont fait l’objet de recherches approfondies par ETHENEA. Cependant, nous ne pouvons donner aucune garantie quant à leur exactitude ou exhaustivité, ni assumer de responsabilité au titre des dommages directs ou indirects subis par le destinataire des présentes informations ou par des tiers. En cas de publication du texte sous quelque forme et dans quelque mesure que ce soit, l’organisme réalisant la publication (rédaction du journal ou tiers associé ou mandaté, site web, podcast, etc.) est tenu de joindre les clauses de non-responsabilité et les mentions légales nécessaires dans un tel cas.

En outre, nous attirons l’attention sur nos mentions légales dans ce contexte :

Les informations contenues dans le document ci-joint ne constituent en aucun cas une sollicitation, une offre ou une recommandation en vue de l'achat ou de la vente de parts du fonds ou de la réalisation d'une quelconque transaction. Elles visent uniquement à présenter au lecteur les principales caractéristiques du fonds, telles que son processus d'investissement par exemple, et n'ont pas été pensées comme un conseil en investissement, que ce soit en tout ou en partie. Elles ne remplacent nullement la réflexion personnelle ou des informations ou conseils juridiques, fiscaux ou financiers. La responsabilité de la société de gestion, de ses collaborateurs ou de ses organes ne peut être engagée au titre de pertes découlant directement ou indirectement de l'utilisation du contenu du présent document ou de toute autre circonstance en lien avec ce document. La seule base juridiquement contraignante pour l'acquisition de parts est constituée par les documents de vente en vigueur rédigés en langue allemande (prospectus, DICI et, en complément, rapports annuels et semestriels), qui fournissent des informations détaillées sur l'acquisition de parts du fonds ainsi que sur les risques et les opportunités qui y sont associés. Les documents de vente en langue allemande cités (ainsi que des traductions non officielles dans d'autres langues) sont disponibles gratuitement à l’adresse www.ethenea.com ainsi qu’auprès de la société de gestion ETHENEA Independent Investors S.A. et de la banque dépositaire ainsi qu'auprès des agents payeurs et d'information nationaux correspondants et auprès du représentant en Suisse. Il s’agit de :

Allemagne : DZ BANK AG, Deutsche Zentral-Genossenschaftsbank, Frankfurt am Main, Platz der Republik, D-60265 Frankfurt am Main ; Autriche : ERSTE BANK der österreichischen Sparkassen AG, Am Belvedere 1, A-1100 Wien ; Belgique : CACEIS Belgium SA/NV, Avenue du Port / Havenlaan 86C b 320, B-1000 Bruxelles ; Espagne : ALLFUNDS BANK, S.A., C/ stafeta, 6 (la Moraleja), Edificio 3 – Complejo Plaza de la Fuente, ES-28109 Alcobendas (Madrid) ; France : CACEIS Bank France, 1-3 place Valhubert, F-75013 Paris ; Italie : State Street Bank International – Succursale Italia, Via Ferrante Aporti, 10, IT-20125 Milano ; Société Génerale Securities Services, Via Benigno Crespi, 19/A - MAC 2, IT-20123 Milano ; Banca Sella Holding S.p.A., Piazza Gaudenzio Sella 1, IT-13900 Biella ; Allfunds Bank S.A.U – Succursale di Milano, Via Bocchetto 6, IT-20123 Milano ; Liechtenstein : SIGMA Bank AG, Feldkircher Strasse 2, FL-9494 Schaan ; Luxembourg : DZ PRIVATBANK S.A., 4, rue Thomas Edison, L-1445 Strassen ; Suisse : Représentant : IPConcept (Schweiz) AG, Münsterhof 12, Postfach, CH-8022 Zürich ; Agent payeur : DZ PRIVATBANK (Schweiz) AG, Münsterhof 12, CH-8022 Zürich.

La société de gestion peut, pour des raisons nécessaires d'une point de vue stratégique ou juridique, dans le respect d’éventuels préavis, résilier des contrats de distribution existants avec des tiers ou retirer des autorisations de distribution.

 

SOURCE Vers le site d'ETHENEA



Zoom Invest est la plateforme dédiée aux conseillers en investissements financiers. Ils y retrouvent l’actualité des marchés financiers, des produits, du patrimoine et des acteurs de la Finance. Les informations disponibles sur le site ont un caractère exclusivement indicatif. Elles ne constituent pas une incitation à investir et ne peuvent pas être considérées comme des conseils d’investissements. Elles ne représentent pas non plus des offres de produits ou de services pouvant être assimilés à un appel public à l’épargne, ni à des sollicitations à l’achat ou à la vente d’OPCVM ou de tout autre produit d’investissement. Zoom Invest ne saurait être tenu responsable de toute décision d’investissement fondée sur une information mentionnée sur le site.