MainFirst Editorial février 2022 | Une attaque à l’encontre de la communauté occidentale des valeurs

Analyse

12/05/2022

C'est avec consternation et inquiétude que nous écrivons au sujet de l'invasion d'une nation européenne souveraine. L'invasion de l'Ukraine par les troupes russes a bouleversé la communauté internationale. En fait, la plupart des acteurs du marché ont été surpris, comme nous l'avons été, qu'une telle attaque de guerre en plein cœur de l'Europe devienne aussi soudainement une réalité.

Il s'agit avant tout d'un clash entre deux mondes. C'est aussi une atteinte au système de valeurs européen, dans le but d'acquérir une influence géopolitique sur le continent eurasien. L'Ukraine - en passe de devenir une société plus occidentalisée - a été attaquée pour un prétexte.

Les campagnes d'information menées de part et d'autre prennent des dimensions que nous n'avions plus connues depuis des décennies. D'un point de vue extérieur, la situation sur place est difficilement compréhensible, et encore moins vérifiable. La couverture médiatique polarise encore plus la situation et ne contribue pas à apaiser les tensions. Au contraire, il est frappant de constater que l'Occident, avec la mobilisation de l'opinion publique mondiale et des entreprises, se montre uni dans un partenariat et une cohésion au plus haut niveau face à ces opérations belliqueuses.

C'est la première fois depuis des décennies que le monde occidental s'unit pour condamner aussi fermement les agissements de la Russie et imposer des sanctions strictes pour pénaliser l'économie russe à court terme et faire monter la pression de l'intérieur. Les besoins de l'Europe en matière de sécurité, longtemps sous-estimés, ont également été remis en lumière.

Alors qu'en début d'année, les marchés financiers étaient encore préoccupés par des questions telles que le nombre maximal de hausses de taux d'intérêt en 2022, et que la pandémie ne passait que lentement au second plan, l'attention des acteurs du marché a brusquement changé avec le déclenchement de la guerre.

Sur le plan financier, nous assistons à une recrudescence des problèmes de chaîne d'approvisionnement et à une évolution démesurée et imprévisible des prix sur les marchés mondiaux des matières premières, ce qui entraîne une hausse des prix de l'énergie et des pertes importantes sur les actifs à risque. Les inquiétudes concernant l'inflation sont en train de prendre le dessus, dans la mesure où la hausse des prix du pétrole et du gaz, qui n'a pas seulement commencé lors de l'escalade du conflit, ne fait qu'alimenter cette même inflation. Les risques supplémentaires qui pèsent sur la croissance économique mondiale soumettent les responsables des politiques monétaires du monde entier au dilemme d'un environnement stagflationniste. Même en considérant le fait que la part directe de la Russie et de l'Ukraine dans le PIB mondial est inférieure à 3 % et que l’isolement de la Russie s’est accentué depuis le rattachement de la Crimée en 2014, les conséquences indirectes ne peuvent pas encore être évaluées avec précision.

Dans le contexte de marchés très volatils, il est difficile de distinguer l'évaluation à court et moyen terme du marché et l'impact économique réel sur l'évolution des bénéfices des entreprises à moyen et long terme. Le marché boursier est un mécanisme d'actualisation qui, à l'heure actuelle, ne fournit pas de bons résultats en raison des nouveaux facteurs d'incertitude inconnus.

Au cours des deux derniers mois, le marché a connu d'énormes rotations sectorielles, dues aux nouvelles réalités d'un monde post-Covid-19, aux hausses prévues des taux d'intérêt, et à présent aux tensions géopolitiques. Les ventes en partie indifférenciées sur ces marchés soumis à des facteurs macroéconomiques ont entraîné des distorsions et des divergences massives dans l'évolution des cours des actions. La sélection de titres individuels constitue un défi pour un gérant de fonds actif dans un environnement aussi réducteur. Toutefois, c'est précisément dans ces moments-là que des opportunités se présentent, même si souvent leur caractère évident n'apparaît que rétrospectivement. Il est alors important de se rappeler du potentiel de rendement à long terme qu’offre le marché action.

Nous constatons la volonté de l'Occident de s'opposer avec véhémence à ces évolutions récessionnistes, car selon nous, la sauvegarde du système de valeurs occidental est également en jeu. Ainsi, les États européens sont prêts à faire le maximum d'efforts à cette fin. Les nations démocratiques prennent cela très au sérieux.

Il convient de noter que, lorsque la situation s'améliorera, le potentiel des marchés actions aux niveaux actuels est également très prometteur. Nous observons des valorisations extraordinairement basses pour de nombreuses actions. En général, un certain degré de rationalité est une condition minimale pour traverser avec prudence des phases défavorables telles que celle-ci. Cela a été démontré très récemment au printemps 2020, lorsque la Covid-19 a pris le monde entier au dépourvu. L'expérience tirée de la manière dont nos entreprises en portefeuille ont fait face à la pandémie - avec agilité et flexibilité - nous donne confiance dans leur capacité à surmonter les défis actuels et futurs. Les résultats récents de nombreuses entreprises ont démontré de manière impressionnante qu'elles présentent des résultats très solides même dans des conditions difficiles.

Auteurs: Olgerd Eichler, Evy Bellet, Alexander Dominicus et Alexander Lippert, gérants de portefeuille des fonds MainFirst Top European Ideas Fund & MainFirst Germany Fund

COMMUNIQUÉ DE PRESSE, il ne s’agit pas d’un document officiel
Nous attirons l’attention sur le fait que l’ensemble des données et informations que nous avons mises à votre disposition ont fait l’objet de recherches approfondies par MainFirst. Cependant, nous ne pouvons donner aucune garantie quant à leur exactitude ou exhaustivité, ni assumer de responsabilité au titre des dommages directs ou indirects subis par le destinataire des présentes informations ou par des tiers. En cas de publication du texte sous quelque forme et dans quelque mesure que ce soit, l’organisme réalisant la publication (rédaction du journal ou tiers associé ou mandaté, site web, podcast, etc.) est tenu de joindre les clauses de non-responsabilité et les mentions légales nécessaires dans un tel cas.
En outre, nous attirons l’attention sur nos mentions légales dans ce contexte :
Les informations contenues dans le document ci-joint ne constituent en aucun cas une sollicitation, une offre ou une recommandation en vue de l'achat ou de la vente de parts du fonds ou de la réalisation d'une quelconque transaction. Elles visent uniquement à présenter au lecteur les principales caractéristiques du fonds, telles que son processus d'investissement par exemple, et n'ont pas été pensées comme un conseil en investissement, que ce soit en tout ou en partie. Elles ne remplacent nullement la réflexion personnelle ou des informations ou conseils juridiques, fiscaux ou financiers. La responsabilité de la société de gestion, de ses collaborateurs ou de ses organes ne peut être engagée au titre de pertes découlant directement ou indirectement de l'utilisation du contenu du présent document ou de toute autre circonstance en lien avec ce document. La seule base juridiquement contraignante pour l'acquisition de parts est constituée par les documents de vente en vigueur rédigés en langue allemande (prospectus, DICI et, en complément, rapports annuels et semestriels), qui fournissent des informations détaillées sur l'acquisition de parts du fonds ainsi que sur les risques et les opportunités qui y sont associés. Les documents de vente en langue allemande cités (ainsi que des traductions non officielles dans d'autres langues) sont disponibles gratuitement à l’adresse www.mainfirst.com ainsi qu’auprès de la société de gestion MainFirst Affiliated Fund Managers S.A. et de la banque dépositaire ainsi qu'auprès des agents payeurs et d'information nationaux correspondants et auprès du représentant en Suisse. Il s’agit de :
Autriche : Raiffeisen Bank International, Am Stadtpark 9, A-1030 Wien, Österreich; Belgique : ABN AMRO, Kortijksesteenweg 302, 9000 Gent, Belgium; Finlande : Skandinaviska Enskilda Banken P.O. Box 630, FI-00101 Helsinki, Finland; France : Société Générale Securities Services, Société anonyme, 29 boulevard Haussmann, 75009 Paris, France; Allemagne : MainFirst Affiliated Fund Managers (Deutschland) GmbH, Kennedyallee 76, D-60596 Frankfurt am Main, Deutschland; Italie : Allfunds Bank Milan, Via Bocchetto, 6, 20123 Milano MI, Italy; Lichtenstein : Bendura Bank AG, Schaaner Strasse 27, 9487 Gamprin-Bendern, Lichtenstein; Luxembourg : DZ PRIVATBANK S.A., 4, rue Thomas Edison, L-1445 Strassen; Portugal : BEST - Banco Eletronico de Servico Toal S.A., Praca Marques de Pombal, 3A,3,Lisbon; Espagne : Societe Generale Sucursal en Espana, Calle Cardenal Marcelo Spinola 8. 4t planta. 28016 Madrid, Spain; Suède : MFEX Mutual Funds Exchange AB, Grev Turegatan 19, Box 5378, SE-102 49, Stockholm, Sweden; Suisse : Représentant : IPConcept (Schweiz) AG, Münsterhof 12, Postfach, CH-8022 Zurich, Agent payeur : DZ PRIVATBANK (Schweiz) AG, Münsterhof 12, CH-8022 Zurich; UK: Société Générale Securities Services, Société Anonyme (UK Branch), 5 Devonshire Square, Cutlers Gardens, London EC2M 4TL, United Kingdom.
La société de gestion peut, pour des raisons nécessaires d'une point de vue stratégique ou juridique, dans le respect d’éventuels préavis, résilier des contrats de distribution existants avec des tiers ou retirer des autorisations de distribution.

 

SOURCE Lien vers l'article sur le site MainFirst



Zoom Invest est la plateforme dédiée aux conseillers en investissements financiers. Ils y retrouvent l’actualité des marchés financiers, des produits, du patrimoine et des acteurs de la Finance. Les informations disponibles sur le site ont un caractère exclusivement indicatif. Elles ne constituent pas une incitation à investir et ne peuvent pas être considérées comme des conseils d’investissements. Elles ne représentent pas non plus des offres de produits ou de services pouvant être assimilés à un appel public à l’épargne, ni à des sollicitations à l’achat ou à la vente d’OPCVM ou de tout autre produit d’investissement. Zoom Invest ne saurait être tenu responsable de toute décision d’investissement fondée sur une information mentionnée sur le site.