ad image

De la ferme à l’assiette

16/09/2022

La guerre en Ukraine provoque une flambée des prix dans l’agriculture. Comment le secteur agro-alimentaire évolue-t-il dans ce contexte? Qui tirera son épingle du jeu? Investie depuis 2009 dans le secteur de l’alimentation, l’équipe de gestion de la stratégie Nutrition de Pictet nous livre son analyse et apporte ses réponses.

"La crise ukrainienne nous ramène 10 ans en arrière en matière de sécurité alimentaire", explique d’emblée Mayssa Al Midani, Gérante de le stratégie Nutrition de Pictet. Rappelons que la Russie et l’Ukraine représentaient ensemble 30% des exportations mondiales de blé et d’orge, 15% des exportations de maïs et plus de 50% des exportations d’huile de tournesol. "La récolte d’hiver était déjà terminée lorsque la guerre a éclaté, mais la distribution est compromise du fait des interdictions d’exportation, des embargos et des boycotts", poursuit-elle. Il en va de même pour les fertilisants, tel le potache, dont la région détient 30% des exportations.

Aujourd’hui, la pénurie se fait sentir tout au long de la chaine alimentaire. Evoquant le nourrissage du bétail, Mayssa Al Midani souligne ainsi l’inévitable augmentation des coûts de production des protéines animales, parmi beaucoup d’autres ingrédients alimentaires.

"Les événements en Ukraine accélèrent les évolutions du secteur, et renforcent nos convictions", explique Mayssa. Sa stratégie est résolument axée sur les entreprises qui répondent aux grands défis actuels : l’accès à l’alimentation pour tous, le changement climatique, la raréfaction des ressources et la qualité et la santé nutritionnelle.

L’univers d’investissement de sa stratégie Nutrition distingue en particulier 3 segments que sont l’agritech (agriculture de précision ; agriculture durable et santé animale), la logistique (optimisation de la production et réduction des déchets ; distribution en circuits-courts ; sécurité alimentaire) et les produits et compléments alimentaires (alternative protéinées, produits à meilleure valeur nutritionnelle et abordables ; ingrédients naturels et bio).  Sont exclus de son portefeuille les acteurs non durables comme par exemple les producteurs de viande bovine ou de pesticides, les fast-foods ou les entreprises fabriquant des d’emballages en plastique.

Mayssa Al Midani cite un exemple précis qui incarne la vision du thème de la nutrition développée par Pictet. "L’agriculture de précision permet jusqu’à 80% de diminution des intrants chimiques. Les agriculteurs, qui auront pu profiter des prix élevés du grain cette année, vont dégager des marges et accroître leurs investissements dans ces technologies de l’agriculture de précision. Il s’agit pour eux de se passer d’engrais devenus rares et chers, mais aussi de s’adapter aux pressions régulatoires en matière d’environnement et de répondre aux attentes d’un nombre croissant de consommateurs".  

SOURCE Lire la suite sur PIctet AM



Zoom Invest est la plateforme dédiée aux conseillers en investissements financiers. Ils y retrouvent l’actualité des marchés financiers, des produits, du patrimoine et des acteurs de la Finance. Les informations disponibles sur le site ont un caractère exclusivement indicatif. Elles ne constituent pas une incitation à investir et ne peuvent pas être considérées comme des conseils d’investissements. Elles ne représentent pas non plus des offres de produits ou de services pouvant être assimilés à un appel public à l’épargne, ni à des sollicitations à l’achat ou à la vente d’OPCVM ou de tout autre produit d’investissement. Zoom Invest ne saurait être tenu responsable de toute décision d’investissement fondée sur une information mentionnée sur le site.