Faut-il détenir des actions européennes ?

20/01/2023

La BCE a donc durci le ton, portant son taux de dépôt à 2% et annonçant la poursuite de la hausse des taux dans les mois à venir. La séquence de réduction du bilan de la BCE va également débuter via le non réinvestissement dès mars 2023 d’une partie des obligations arrivant chaque mois à échéance. La réduction de la taille du bilan sera de maximum 15 milliards par mois.

Dans ce contexte les taux souverains à 10 ans dans la zone euro s’établissent aujourd’hui le 6 janvier à respectivement 4.19%, 2.71% et 2.20% pour l’Italie, la France et l’Allemagne. La hausse des rendements à 10 ans des dettes souveraines sur un an a donc été respectivement de + 294, 228 et 246 points de base pour l’Italie, l’Allemagne et la France !

Dans ce contexte de hausse marquée des conditions de financement et de crise énergétique, on peut se demander si les prévisions de la BCE qui anticipe une croissance de 0.5% dans la zone euro en 2023 ne sont pas trop optimistes, tout comme les anticipations de bénéfices pour l’Eurostoxx 50 en 2023. Le consensus de Bloomberg voit les bénéfices stables en 2023 par rapport à 2022. Faut-il alors détenir des actions européennes ?

Le Price Earning Ratio (PER) de l’Eurostoxx 50 sur les bénéfices anticipés en 2023 est aujourd’hui de 11,94 selon Bloomberg. Cela est faible au regard de l’historique du PER de cet indice sur les bénéfices anticipés en 2023. Entre 2014 à 2019, il évoluait plutôt entre 13 et 16. Les opérateurs accueillent donc avec prudence les estimations de croissance économique et de progression des bénéfices comme en témoigne la faiblesse du ratio de valorisation.

C’est ce faible niveau du PER qui peut justifier le maintien d’une exposition aux actions européennes. Quand bien même les bénéfices viendraient à décevoir ou la croissance à ralentir plus qu’attendu, le marché des actions européennes devrait résister du fait des valorisations très modérées actuellement constatées.

De plus les derniers indicateurs d’activité dans la zone euro semblent confirmer la thèse d’un ralentissement économique modéré et l’inflation en zone euro semble commencer à refluer. Deux raisons supplémentaires qui plaident pour les actions européennes.



Zoom Invest est la plateforme dédiée aux conseillers en investissements financiers. Ils y retrouvent l’actualité des marchés financiers, des produits, du patrimoine et des acteurs de la Finance. Les informations disponibles sur le site ont un caractère exclusivement indicatif. Elles ne constituent pas une incitation à investir et ne peuvent pas être considérées comme des conseils d’investissements. Elles ne représentent pas non plus des offres de produits ou de services pouvant être assimilés à un appel public à l’épargne, ni à des sollicitations à l’achat ou à la vente d’OPCVM ou de tout autre produit d’investissement. Zoom Invest ne saurait être tenu responsable de toute décision d’investissement fondée sur une information mentionnée sur le site.